J’étais au rassemblement citoyen et associatif le 2 mai 2017 avec le Resel, le Clac 12e, Attac France, la LDH 12e et la commune d’Aligre, pour m’opposer à une expulsion locative, après avoir interpellé le préfet, pour éviter le pire et mettre la famille sous notre protection républicaine.

Il est inacceptable d’expulser des familles au mépris de la loi Alur et du voeu adopté au conseil de Paris pour protéger les ménages relevant du DALO sans proposition de logement adapté.

Le logement n’est pas un luxe mais un droit !